Tatouage des sourcils : permanents ou semi-permanent, lequel choisir ?

Vous voulez sortir du lot et se démarquer des autres ? Pourquoi ne pas choisir le microblading ? Considérée comme vieillot voire désuet, cette méthode permet de densifier les sourcils. Utilisée pour réaliser un tatouage semi permanent, elle produit un effet très naturel. Ce qui est très avantageux, surtout si l’on est obligé de côtoyer du monde pour son travail.

Se faire tatouer les sourcils, mode d’emploi

Trouver le look qui nous sied parfaitement est parfois difficile. Généralement, on peut dire qu’il est lié à la couleur, la morphologie et les goûts de chacun. C’est également le cas du maquillage permanent. Mais qu’est-ce que c’est réellement ? En gros, cela consiste à se tatouer de faux poils un à un. Pour ce faire, un spécialiste implante manuellement des aiguilles fines dans le derme. Grâce aux pigments synthétiques qu’elles contiennent, celles-ci imitent à la perfection la pigmentation de la peau. Habituellement, on se sert d’un démographe électrique avec un stylo électrique doté d’un embout jetable. En principe, le tatouage permanent et le microblading ont tous les deux les mêmes objectifs. Seul le degré d’implantation dans la peau les différencie. En effet, le premier procédé touche le fond de l’épiderme alors que la seconde n’affecte que la surface. À savoir que, plus le pigment pénètre en profondeur, plus elle dure des années. Aussi, si l’on prend bien soin de son tatouage semi permanent, on peut en profiter plus longtemps. Ce dernier est considéré comme une expérience, notamment pour ceux qui envisagent un tatouage des sourcils permanent. L’opération n’est pas vraiment douloureuse. Par contre, elle confère des sensations désagréables.

Bien s’informer avant un tatouage des sourcils

Au fil du temps, les chercheurs ont pu améliorer les techniques et apporter de meilleurs résultats. Que ce soit dans le domaine médical ou de la mode. Pour effectuer un tatouage des sourcils par exemple, les machines employées sont devenues plus sophistiquées. Stérilisées et à usage unique, elles respectent les normes et doivent être entretenues. Par ailleurs, l’esthéticien qui pratique ce type d’activités doit se former. Afin d’améliorer ses compétences, des instituts spécialisés et des stages sont maintenant disponibles. Du coup, si vous envisagez un microblading prochainement, optez pour un salon expérimenté et reconnu. Pour la sélection, appuyez-vous, sur les avis des internautes et les notes données aux prestataires. Si possible, rendez-vous directement sur place. Ainsi, vous aurez plus d’idées sur les procédures et les soins à adapter pour entretenir vos sourcils.

Comment ça fonctionne le détatouage au laser ?
Le détatouage : un marché en hausse pour les dermatologues